Pas facile de s’abandonner au plaisir lorsque l’on est centré sur son image.

Le désir de performance, la peur de ne pas être à la hauteur, les interdits, les images véhiculées par la société, les traumatismes peuvent être à l’origine de ce trouble.

Comprendre et trouver des solutions pour devenir acteur de son plaisir sexuel?

Avez-vous déjà,  lors d’un rapport sexuel, commencé à penser au meilleur profil que vous pourriez montrer à votre partenaire dans cette position ? La façon de le regarder, de vous déhancher comme vous avez vu dans un film porno ? De comment pousser des petits cris ? Ou bien encore de vous donner des objectifs d’endurance ? Je suis sûre que vous l’avez déjà au moins une fois !

un homme qui se regade sensuellement dans un miroir

Eh bien, sachez que ce comportement a un nom : le spectatorisme. Et oui ce phénomène a été étudié par un gynécologue et une psychologue (pas tout fait psychologue mais elle occupait ce poste) aux États-Unis, en 1970, William Masters et Virginia Johnson, c’est eux qui lui ont donné ce nom. Comment l’ont-ils étudié ? En regardant 10 000 actes sexuels dans leur laboratoire.  Ils sont les précurseurs de la sexothérapie et ont fait tomber quelques mythes en expliquant par exemple que la femme avait une capacité sexuelle supérieure à celle de l’homme. Et oui messieurs, la femme a la capacité d’avoir plusieurs orgasmes consécutifs ou simultanés. Faut-il voir là, l’explication du fait que l’on a imposé la fin du rapport sexuel à l’éjaculation de l’homme ?

Ce genre de comportement peut parfois être inconscient mais, ce qui est sûr c’est qu’il peut entraver le plaisir et l’épanouissement sexuel.

Dans cet article, nous allons explorer ces concepts du point de vue de la psychanalyse, discuter des influences possibles des réseaux sociaux et de la pornographie, et proposer des solutions pour y remédier. Mais disons-le aussi l’être humain est profondément narcissique, donc, il sera peut-être intéressant, pour éviter de passer à côté d’un plaisir intense, de nourrir ce besoin autrement que durant un rapport sexuel.

Le spectatorisme dans l’acte sexuel, c’est quoi ?

Définition du spectatorisme :

Le terme « spectatorisme » fait référence à l’état d’esprit où un individu se perçoit comme un spectateur de sa propre expérience sexuelle plutôt que comme un participant actif. C’est comme si la personne se regardait de l’extérieur pendant l’acte sexuel, au lieu d’être pleinement présente et engagée dans l’expérience.

Femme qui a la tête posée sur une vitre

Les causes possibles du spectatorisme :

Plusieurs facteurs peuvent contribuer à ce comportement. L’anxiété est souvent un facteur majeur, car elle peut amener les gens à se retirer émotionnellement et mentalement de situations stressantes ou inconfortables. Les traumatismes passés, en particulier ceux liés à des expériences sexuelles négatives, peuvent également conduire à un comportement de spectatorisme. De plus, une faible estime de soi peut amener une personne à se concentrer excessivement sur la façon dont elle est perçue par son partenaire pendant l’acte sexuel.

Dans notre société moderne, les réseaux sociaux et la pornographie jouent également un rôle important dans la propagation du spectatorisme. Avec la sexualité omniprésente et idéalisée présentée dans ces médias, les personnes peuvent se sentir obligés de correspondre à ces représentations irréalistes. Cela peut renforcer le sentiment d’être observé et jugé par son parteaire durant l’acte sexuel, favorisant ainsi le comportement de spectatorisme.

Les conséquences du spectatorisme :

Les conséquences du spectatorisme sont multiples et varient d’une personne à l’autre. Cependant, elles incluent souvent une diminution du plaisir sexuel, une difficulté à atteindre l’orgasme, et un sentiment général de déconnexion pendant l’acte sexuel. En se concentrant sur leur performance ou leur apparence, les personnes peuvent se priver de la joie et du plaisir que peut apporter une connexion intime authentique.

un homme qui regarde son téléphone

Et en psychanalyse, comment pourrait-on l’expliquer?

Le spectatorisme peut être interprété comme une forme de dissociation, un mécanisme de défense où l’individu se distancie de ses sensations corporelles et de ses émotions pour éviter des sentiments inconfortables. Cette dissociation peut être le résultat d’expériences traumatiques passées ou d’une anxiété intense.

Conflit avec ses pulsions sexuelles

On peut rejeter ses pulsions sexuelles et les images de fantasme associées. Cela peut venir d’un environnement incestuel, ou de traumatismes tel que d’avoir éprouvé du plaisir sexuel lorsqu’il ne fallait pas ou encore une éducation stricte, des tabous trop présents, …

Peur de l'échec et de l'abandon

Cette peur est source de beaucoup de comportements inconscients qui peuvent amener à l’échec des relations. Pour l’éviter la personne aura tendance à vouloir, entre autres, contrôler ses performances sexuelles pour satisfaire son-sa partenaire. Les causes possibles sont la dévalorisation durant l’enfance ou un-e partenaire qui nous ont dévalorisés et rejetés. Souvent ce sera les deux.

Besoin de l'approbation de l'autre

Il arrive que la personne ne puisse pas s’exprimer sur ses besoins et que par la force des choses elle apprendra à étouffer ses propres désirs pour être attentive à ceux des autres. Les raisons possibles sont un des parents qui était en souffrance, ou encore parce qu’il y avait une interdiction stricte à s’exprimer, l’enfant aura alors eu l’impression qu’il était mal de laisser s’exprimer sa personnalité.

Un désir d'être comme tout le monde, d'appartenance

Le besoin d’être comme tout le monde est très présent chez l’être humain, cela rentre souvent en conflit avec son désir d’être lui-même. Cela s’expliquerait par son désir de survie. Nous avons effectivement appris à travers les siècles qu’il était important d’appartenir à un groupe pour notre sécurité. La peur d’être exclu si l’on est différent peut engendrer des comportements qui ne sont pas en accord avec nous-mêmes.

Le rôle de la pornographie, des réseaux sociaux et de la société

Il est également important de noter que la pornographie et les réseaux sociaux peuvent renforcer ces comportements en présentant des images idéalisées du sexe, des corps, des comportements, des interdits, … . Ces représentations peuvent s’infiltrer dans notre inconscient et influencer nos attentes et nos comportements sexuels.

Les causes sont multiples et dépendent de l’environnement de la personne, de ses perceptions, de son éducation, de son histoire, de sa culture, de ses croyances, ou autres.

Si vous luttez contre le spectatorisme sachez que vous n’êtes pas seul et qu’il existe des stratégies qui peuvent vous aider. Je vous donne quelques conseils ici mais n’oubliez pas de les adapter à votre quotidien, à vos besoins et votre histoire.

Conseils pour éviter le spectatorisme

Abusez de vos sens et redécouvrez votre corps.

La pleine conscience implique de porter une attention intentionnelle à l’expérience présente sans jugement. Dans le contexte sexuel, cela signifie se concentrer sur les sensations physiques du toucher et de l’intimité plutôt que sur les pensées ou les préoccupations liées à la performance. Vous pouvez pratiquer cela seul ou avec un partenaire, en prenant le temps d’explorer différentes sensations et de ressentir comment elles affectent votre expérience.

sextoys

Concrètement ; jouez avec vos sens avec votre partenaire !

Le toucher, la vue, l’ouïe, l’odorat, le goût, réveillez vos sens avec des bougies, des gels comestibles, de la nourriture, des objets comme une plume, mettez des vêtements avec lesquels vous vous sentez sexy, réglez la lumière, …

Faites toucher votre corps par votre partenaire ou par vous-même; que sentez-vous ? Est-ce agréable ? Préférez-vous le chaud ? Le froid ? Quelles odeurs vous attirent ? Préférez-vous la sensation de glisse sur le corps avec de l’huile ?

Quand vous vous sentez partir, changez de posture ou de position, cherchez le contact avec votre partenaire. Mordillez son corps, rapprochez-vous de sa bouche pour entendre son souffle, enlacez-le-la.

N’oubliez pas que dans la sexualité il y a la partie mécanique et la partie psychologique et cette dernière partie ne va pas de soi, elle se travaille.

 

éducation sexuelle

Informez-vous! Il n’ y a pas d’âge pour faire un peu d’éducation sexelle.

Les films porno, les images que nous voyons dans les films classiques, les images retravaillées sur les réseaux nous ont complètement coupé de la réalité ! La libération sexuelle et la démocratisation de la pornographie a eu un effet que peut-être nous n’avions pas vu venir.

Tout ceci nous a conduits a être emprisonnés-es dans des codes où hommes et femmes souffrent de ce diktat.

Essayez de vous détacher de cet univers pour revenir à la réalité. Vous pouvez tout à fait aller voir un professionnel juste une fois pour qu’il puisse vous apporter une vision réaliste de la sexualité et des solutions personnalisées à vos problèmes.

Je ne compte plus le nombre de fois où j’ai entendu dire que c’était naturel l’acte sexuel, que cela venait sans qu’on ait besoin d’en parler. Et bien, non! Si l’acte en lui-même est naturel, la sensualité et les plaisirs associés ne le sont pas. Il faut parler, expérimenter, s’exprimer.

un doigt qui touche un miroir qui symbolise l'analyse de soi

Prendre rendez-vous chez un professionnel de la sexothérapie

Il est parfois difficile de se sortir de cet état car il y a des choses que nous n’arrivons pas à voir tout seul. Il vaut mieux contacter un professionnel que de passer des années à essayer des trucs et des astuces glanées ici et là. Si malgré vos efforts rien n’y a fait alors mieux vaut demander de l’aide.

Et si vous refusez obstinément, demandez-vous pourquoi? Est-ce par honte, ou autre chose, ou parce que c’est un moyen encore de vous priver de plaisir et de jouis-sens?

Conclusion

Il est essentiel de se rappeler que chaque individu a droit à une sexualité épanouissante et satisfaisante. Il n’y a aucune honte à chercher à améliorer son expérience sexuelle ou à demander de l’aide lorsqu’on en a besoin. En fait, c’est un signe de force et un pas important vers une meilleure santé sexuelle et mentale.

J’espére que cet article vous aura apporté des informations précieuses et des outils utiles pour comprendre et surmonter le spectatorisme. N’hésitez pas à partager ces informations avec d’autres qui pourraient en bénéficier.

A très vite dans un novel article.

plusieurs personnes